Extraits

extrait 1

ACTE 1 scène 1 Amélie : La Tombe

 

 DÉCOR : un cimetière

 Une vieille femme portant un bouquet d'œillets rouges se dirige vers une tombe. Elle sort de son sac, une bouteille d'eau, remplit un vase vide qui se trouve sur la tombe et arrange amoureusement les quelques fleurs...

Elle s'agenouille et semble perdue dans ses souvenirs, les yeux fixant l'horizon...

 

AMÉLIE : Charles... Il y a si longtemps que je ne suis pas venue te rendre visite. J'espère que tu n'es pas fâché. Mais... tu sais, ces dernières semaines ont été très éprouvantes pour moi. Tu ne peux pas t'imaginer... Tout a tellement changé depuis que tu m'as quittée... Toi, tu reposes en paix et sans soucis. Des fois, je voudrais bien être à ta place. J'attends mon heure, mais elle n'est pas encore venue. J'ai une bien triste nouvelle à t'apprendre : Bibiche est morte le mois dernier. Personne n'a compris ce qu'elle avait. Depuis plusieurs jours, elle ne mangeait plus. Elle se cachait sous le lit et gémissait tout le temps. Je l'ai emmenée chez le vétérinaire, mais il n'a pas pu la sauver. Il a dit qu'il valait mieux la piquer pour l'empêcher de souffrir. On pique les chiens pour leur épargner la douleur, mais les humains, personne ne s'en soucie. On les pique pas quand ils se laissent mourir de solitude et de désespoir ! Elle était si mignonne Bibiche quand tu l'as ramenée de chez les Robert ! Une petite boule de fourrure blanche avec des yeux tellement attentifs, si attendrissante que je n'ai pu m'empêcher de l'aimer. Et pourtant, je voulais pas d'animal. Maman disait toujours que c'est malsain et que ça fait des saletés. Mais Bibiche était si gentille, si affectueuse... et intelligente en plus ! Elle comprenait tout ce qu'on disait... Les chiens vous déçoivent jamais. C'est pas comme les enfants. Quand, tu m'as quittée, Bibiche était mon seul soutien. Elle savait que j'étais malheureuse. Elle dormait avec moi et elle me réchauffait. Et puis, avec elle, on venait te rendre visite. Elle reconnaissait ta tombe parmi toutes les autres. Elle t'a jamais oublié, la Bibiche. Oh, elle était si mignonne ! Mais pourquoi faut-il que tous disparaissent ? Bien sûr, y a encore les enfants. Mais, tu sais, ils sont pas toujours gentils avec moi. Irène n'a plus le temps de venir me voir depuis qu'elle est grand-mère et Paul, je préfère ne pas en parl­er. Je me demande comment nous avons pu faire un fils pareil ! Quand je pense que nous nous sommes sacrifiés pour qu'il réussisse ! Il y a pas de justice ( un moment de silence)...

 

 

extrait 2

AMÉLIE : Moi, je veux pas aller dans une maison de retraite. Je me débrouille bien toute seule. Je demande rien à personne... Je suis bien chez moi. Chez nous. Qu'on m'y laisse ! Heureusement, y a les voisins et les commerçants. Ils sont gentils avec moi. Plus que les enfants ! Je suis pas malheureuse. C'est la vie qui est comme ça. On est plus comme avant. Mais Paul est vraiment un monstre. S'il n'y avait que moi encore, mais il a détruit sa famille entière... Il veut quitter Chantal pour vivre avec une copine de Barbara : Une gamine de dix-huit ans qui ne s'intéresse qu'à son argent ! Barbara est partie en Angleterre. Elle ne pouvait plus supporter son père. Lucie a fait une fugue. Elle a seulement quatorze ans. Je la prends parfois à la maison avec Sébastien qui ne fait plus rien en classe. Tout ça me donne beaucoup de travail. Je ne sais pas ce qui lui arrive. Vingt ans de mariage anéantis pour rien du tout. Il a pourtant pas été élevé comme ça...

 

La tombe bouge de plus en plus.

 

LA TOMBE (d'une voix tonitruante ): Le salopard! Et dire que c'est mon fils ! Si je m'attendais à une chose pareille !

 

Amélie recule effrayée.

 

AMÉLIE : Ciel ! Mon mari ! Mais comment est-ce possible ? Tu parles maintenant ? Mais... que se passe-t-il ? Je deviens folle ou quoi ? Je vois cette tombe se soulever. J'entends des voix ! Paul a peut-être raison. Il faut me faire enfermer. Une tombe qui bouge et qui parle ! Et cette croix qui remue ! Et la voix de Charles ! J'ai peur... Mais n'ai-je déjà pas entendu cette voix ? Oui... J'ai toujours entendu cette voix. Douce musique à mes oreilles !

 

La tombe se secoue.

 

LA TOMBE (tendrement) : Non, tu n'es pas folle Amélie. Je suis bien là. Je suis avec toi.

 

AMÉLIE ( terrifiée) : Tu ... tu... je sais que tu es là-dessous. Je t'ai bien vu quand ils t'ont enterré. Je voulais te toucher, caresser une dernière fois ton visage devenu froid. Et puis plus rien. De la terre... C'est tout. Je viens depuis cinq maintenant. Je t'ai jamais entendu. Je ne sais plus très bien. Charles, mon amour. Je deviens folle. T'es mort depuis si longtemps maintenant. Tu peux pas parler. Ou peut-être est-ce parce que tu parles en moi. J'aime le son de ta voix.

 

LA TOMBE ( amoureusement): Amélie chérie, je suis avec toi.

 

AMÉLIE (émue) : Oh, Charles pourquoi ne me l'as-tu pas fait comprendre plus tôt ? Je viens depuis des années sur ta tombe. Et je ne reçois que du silence, le silence de la nuit, le froid silence de la mort qui envahit tout. Alors, je n'attendais plus rien. Je venais ici me recueillir, chercher ton souvenir, parler avec ton âme. Mais, entendre encore ta voix coléreuse et passionnée comme c'est bon ! Alors la mort ne dissout rien ? Tu n'as pas perdu ton bon vieux sale caractère ?

 

LA TOMBE: On ne le perd jamais.

 

Le livre Théâtre I et II

extrait 3

Amélie donne un coup de pied dans le vase qui se renverse.

 

AMÉLIE :Ça commence à bien faire ! (éparpillant rageusement les œillets) On ne peut même plus se voir sans se disputer !  

Elle s'éloigne de la tombe.  

Oh et puis reste où tu es ! Je m'en vais

 

LA TOMBE : Amélie,   Reviens   !

 

AMÉLIE (revenant vers la tombe et soupirant)   : Ah,   quel dommage que tu n'aies pas changé en cinq ans ! On dit que la mort assagit. Avec toi, c'est pas évident. Tu t'es pas beaucoup calmé. Bon,   excuse-moi ! Mais c'est vrai   !   Tu crois que c'est drôle de s'entendre faire sans cesse des reproches ? J'aurais préféré des retrouvailles plus romantiques !   Enfin, je comprends. Excuse-moi, Charles ! Je ne le ferai plus. Je te le promets !

 

Elle rassemble les fleurs et les arrange amoureusement.

 

Charles, n'en parlons plus ! Ce n'était rien. Je n'avais pas l'intention de te faire du mal. Tromper ça signifie qu'on n'aime plus, mais moi je t'aimais. Je ne t'ai trompé qu'avec mon corps, mais le corps ça compte pas, tu crois pas ? Je ne t'ai jamais trahi avec mon cœur.     En sentiment, je t'ai toujours été fidèle.

 

LA TOMBE : Tu as toujours le dernier mot, comme d'habitude. Bon, je veux bien oublier le passé. De là où je suis, je ne vois plus les choses tout à fait de la même façon.

 

AMÉLIE : Ah, enfin tu redeviens raisonnable!

 

LA TOMBE : Tu m'y as bien habitué. Il m'a fallu être raisonnable les soirs ou tu prétendais avoir la migraine pour que je te laisse dormir. Mais quand je pense que pour aller avec ce salaud...

 

La tombe se secoue violemment.

 

AMÉLIE (l'interrompant ): Tu recommences ! Un peu de tenue Charles ! On a l'air de quoi, ici! Regarde les voisins ! (Elle jette un coup en direction des autres tombes.) Est-ce qu'on les entend ? Tu vas empêcher les gens de dormir. Si tu continues, je ne viendrais plus jamais te voir. Et je tiendrais mes promesses ! J'étais bien tranquille, les cinq années où tu ne disais rien.

 

LA TOMBE (plus doucement) : Pardonne-moi Amélie ! Je suis toujours aussi jaloux. Je le suis encore bien plus maintenant que je ne partage plus tes nuits.

 

AMÉLIE (émue) : Mais si, tu es avec moi. Je rêve si souvent de toi ! Et puis, tu es toujours si présent dans ma tête que je me dis nous sommes encore ensemble. Et toi, est-ce que tu penses parfois encore un peu à moi ?

 

LA TOMBE : Je ne suis pas donc je ne pense pas.

 

AMÉLIE (choquée) : Qu'est-ce que tu dis ?

 

LA TOMBE : Rien, c'est juste de la philosophie. On peut bien s'amuser un peu, non ? (rire affectueux) Bien sûr, ma chérie que je pense à toi.

 

Parution en 2015

Le livre

 

LA CHARLITUDE, ÇA N'EXISTE PLUS

de  Martina Charbonnel

107 pages noir  et blanc 14,85x21 illustrations N et B

9,80 €

 ISBN  : 979-10-90342-21-7

 2014

 

MOUVEMENT CONJONCTION

L'avant-garde en peinture

Auteurs :

Georges Koutsandréou et Martina Charbonnel


Le livre MOUVEMENT CONJONCTION Bannière 648x6

153 pages couleurs  format A4 39,59 €

ISBN : 979-10-90342-19-4

2013

 CLONITUDE

de  Martina Charbonnel

Roman ( écrit en 1997)

200 pages(14,8x21cm)  16 €

979-10-90342-16-3

2012

Le livre L\'enterrement du dernier peintre

L'enterrement du dernier peintre

de Martina Charbonnel


Livre sur l'art contemporain

283pages 14,85x21 16 €

ISBN :  979-10-90342-08-8

 

Le livre L\'injection létale

L'injection létale

Les dangers d'une loi sur l'euthanasie

de Martina Charbonnel

109 pages  14x85x21  11,50 €

 ISBN  979-10-90342-12-5


Vague rose sur fond noir

de Martina Charbonnel

Politique  ; élections 2012

247 pages 14,8 X 21

14,50 €

  ISBN  :979-10-90342-07-1


Du vent et des larmes

de Tramontane ( Martina Charbonnel)

Politique : élections de 2007

193 pages 11x17

11€

 ISBN : 979-10-90342-06-4

 2011

Bagages accompagnés

de Martina Charbonnel 

Théâtre  (1994)

62 pages  14,8x2  12€

ISBN: 979-10-90342-05-7

 

Tapage nocturne

de Martina Charbonnel

Théâtre (1995)

111 pages   12 €

ISBN : 979-10-90342-04-0

 

Jeu de l'Oie

de  Martina  Charbonnel

Théâtre  (1985)

68 pages 14,85x21  11€

ISBN : 979-10-90342-03-0

 

La sourcière

de Martina Charbonnel

Théâtre (1985)

59 pages 14,85x2  11€

ISBN : 979-10-90342-02-6


Fais le beau !

de Martina Charbonnel

Théâtre (1985)

68 page 14,85x 21  11€

 ISBN : 979-10-90342-02-6

 

Théâtre I et II

de Martina Charbonnel ( 1984)

"Tombe amoureuse"

 "Faux-fuyant "

73 pages  11€

ISBN : 979-10-90342-00-2

 

La maternelle

 de Martina Charbonnel

Théâtre ( 1985)

80 pages  14,85x21  11 €

978-2-9536608-9-0


2010

Les meubles parlent

de Martina Charbonnel

Théâtre  (1993)

112 pages 14,8 X 21  13 €

 ISBN : 978-2-9536608-8-3

 

Gens d'entresol

de Martina Charbonnel

Théâtre  ( 2004)

82 pages  14,8x21  11,60 €

  ISBN : 978-2-9536608-7-6

 

UNe aventurière de Dieu

Le livre Une aventurière de Dieu

Une aventurière de Dieu

de Martina Charbonnel (2009 )

Témoignage spirituel

266 pages  16 €

 ISBN 979-10-90342-12-5

 

La grognasse

Le livre La grognasse

La grognasse

 de Martina Charbonnel

Roman humoristique 

 152 pages   12,50 €

ISBN : 979-10-90342-09-5

 

La Toile

Le livre La Toile

La Toile

de Martina Charbonnel

Théâtre :  (2007)

93 pages 14,85x21 10,10

 ISBN  : 978-2-9536608-3-8

 

Gigaconsom 

de Martina Charbonnel

  Théâtre  ( 2005)

Édition 2015 :

79 pages  14,5x21  9,60 

ISBN : 979-10-90342-23-1


L'être aimé invisible

de Martina Charbonnel

Amour et métaphysique

152 pages 11x17  9 €

N° ISBN : 978-2-9536608-4-5

Libérez Dieu  ! Lettre ouverte à Dieu

de Martina Charbonnel

123 pages 11x17

9,53 €

 ISBN :978-2-9536608-1-4